Index du Forum

 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le livre de Dunéä

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Les rêves -> Les rêveurs
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Dunéä
Rêveurs

Hors ligne

Inscrit le: 04 Aoû 2007
Messages: 38

MessagePosté le: Lun 20 Aoû - 18:29 (2007)    Sujet du message: Le livre de Dunéä Répondre en citant

Elle s'appelait Dunéä Lordemar, elle ne connaissait pas son passé, ni son histoire.


Recueillie toute jeune, par son Oncle Bolval Fordragon, dans sa dix huitième année. Elle coulait des jours heureux dans sa belle cité d'Hurlevent.
Insouciante, parfois un peu trop, son Oncle lui rappelant sans cesse!
Elle passa une année ainsi, et se rendit à l'évidence qu'il fallait qu'elle change, qu'elle apprenne, sinon à être digne de ce que son Oncle lui avait fait enseigner.
Elle s'engagea dans la caserne de Hurlevent, où elle reçue un enseignement sévère et rigoureux!
Pour elle, partir remplir des missions cela lui semblait naturel : elle adorait combattre, le sang ne lui faisait pas peur!
Elle était même assez intrépide bien souvent, mais aidés de ses compagnons de combat, elle revenait toujours, fière de pouvoir raconter ses batailles!

Mais une question lui venait toujours en mémoire " qui sont mes Parents?"

Il y a quelques jours de cela, elle était en train de miner le long des montagnes d'Austrivage, afin de progresser dans sa profession.
Ses pas la menèrent jusqu'aux Maleterres de l'Ouest, comme poussée par quelque chose de très fort.

De grandes montagnes s'élevaient devant elle, le soleil déjà déclinait un peu...
Elle avançait prudemment dans ces terres hostiles quand elle découvrit un petit sentier entouré de torches allumées.
Elle gravit rapidement afin de découvrir ce qu'il pouvait y avoir au bout de ce chemin.

Et là elle tomba à genoux devant le tombeau d'Uther.
Elle resta de longs instants comme prostrée, quand un Grand Prêtre la sortie de son recueillement.
« Que faites-vous là Jeune Demoiselle ? »
Elle ne s’attendait pas à trouver une présence ici : « je me recueillais Mon Père ! »
« Eh bien, Jeune Demoiselle, je vous en suis reconnaissant, mais vous qui aimez tant les livres cherchez, vous trouverez les réponses à vos questions ! »

Elle le remercia, et l’homme parti comme il était venu !

Elle redescendit le petit sentier, le soir était tombé, il faisait nuit maintenant.
Elle prit sa monture, galopant à toute allure pour éviter les morts vivants, elle arriva enfin à destination, repris le griffon et revint à Hurlevent saine et sauve.

Quelques passèrent mais les paroles prononcées par le Grand Prêtre lui revinrent en mémoire !

Elle se leva tôt, se prépara rapidement, et pris le chemin de la Grande Bibliothèque de Hurlevent.
Elle y arriva, regarda les rayonnages couverts de livres magnifiques, qu’elle connaissait si bien.
Le bibliothécaire lui fit une copie d’un livre, elle le remercia chaleureusement, et vint s’asseoir non loin de là pour découvrir ce livre qui sera la révélation de sa vie !






Citation:
Morgan Ladimor


Morgan Ladimore était un grand et Noble Chevalier qui s’est battu en défense de l’innocent, du pauvre, de l’affligé.
Pendant des années il a arpenté sans faillir les confins d’Azeroth, apportant le réconfort à ceux qui souffraient et un prompt châtiment aux serviteurs du mal.
Il avait épousé une jeune femme au nom de Lys dans l’été de sa dix huitième année. Ils étaient fort amoureux et eurent 3 enfants, un garçon et deux filles.
Morgan avait trente deux ans lorsque la guerre éclata à Lordaeron.
Morgan fut appelé aux côtés du légendaire Paladin Uther, le porteur de lumière pour combattre les Orcs et les Morts Vivants.
Il laissa femme et enfants en sûreté dans leur maison et partit pour la guerre.
Les années passèrent et la guerre ne cessait point. Morgan fut le témoin de bien des horreurs dont la déroute des paladins de la Main d’Argent : la mort d’Uther et l’extension du fléau.
Il n’était retenu de sombrer dans la folie que par l’espoir d’être un jour réuni à sa femme et à ses enfants.
Morgan finit par rentrer au pays. Mais il le trouva bien différent de ce qu’il avait laissé derrière lui. Les forêts naguère verdoyantes étaient corrompues par les morts vivants et les forces du mal.
Des maisons et des fermes détruites noircissaient le paysage à perte de vue et le cimetière près de la Colline aux Corbeaux avait pris d’effroyables proportions.
Choqué et dérouté Morgan regagna finalement sa demeure, mais ne trouva personne que des ruines.
Ignorant ce qui avait ravagé sa terre natale, il se mit en marche vers le village pour trouver des réponses, en espérait –il sa femme et ses enfants.
Morgan tenta de savoir ce qu’il était advenu des siens, mais ne trouva pas de réponse.
Un prêtre de Sombre Comté comme ces terres s’appelaient désormais, lui conseilla de chercher parmi les pierres tombales au cimetière de la colline aux corbeaux.
Morgan refusa de croire à la mort de sa famille et continua de fouiller chaque ferme, chaque maison du Bois de la Pénombre mais sans résultat.
Morgan galopa de Sombre Comté jusqu’à Comté du Lac pensant que sa famille s’y était réfugiée.
En route il décida malgré tout de faire halte au Cimetière de la Colline aux Corbeaux, passa des heures à marcher parmi les pierres tombales.
Il reconnu le nom de bien des gars qu’il avait connus et sentit sa raison défaillir.
Puis il vit : un petit espace mal entretenu avec 3 pierres tombales. En approchant, il se sentit saisi d’effroi.
Morgan leva la poussière de la pierre tombale, la plus grande pour y lire le nom.
Les lettres grossièrement gravées sur la pierre confirmaient ses pires craintes : Lys Ladimore « épouse et mère bien-aimée ».
Les peurs de Morgan se transformèrent en consternation puis en douleur, et il tomba à genoux pour pleurer.
Il resta des heures à contempler cette tombe. Implorant la pierre froide de lui pardonner.
Quelque chose finit par casser à l’intérieur de lui. Il dégaina son épée et se mit à asséner des coups sur les pierres tombales avec des hurlements de douleur.
Aveuglé par la rage, il se démenait sauvagement et finit par attirer l’attention de trois fossoyeurs.
Ces derniers tentèrent de l’immobiliser, mais il se retourna contre eux. Hurlant des accusations contre les innocents fossoyeurs. Puis il les tua tous les 3.

Plus tard sa rage passée Morgan commença à réaliser ce qu’il venait de faire : son épée sanglante était encore plantée dans la poitrine de l’un des fossoyeurs désespérés.
Il dégaina son poignard et se l’enfonça dans la poitrine. Les corps de Morgan Ladimore et de ses trois victimes furent retrouvés le lendemain.

Le Paladin fut enterré rapidement, sans cérémonie, dans une tombe creusée à la hâte aux abords du cimetière.
Comme Morgan avait avec tué des innocents, ce qui était contraire à sa nature et à ses convictions, et en raison de la douleur qu’il avait ressentie à n’avoir pas su protéger sa famille Morgan n’eut pas droit a une mort paisible, et fut condamné à hanter dans l’affliction.

Quelques jours plus tard, on constate que son corps n’était plus dans sa tombe. L’être qu’il avait été : Morgan erre dans le Bois de la Pénombre, consumé par le chagrin d’avoir perdu sa famille, et par la haine qu’il porte à lui-même Morgan tel est désormais son nom, arpente le Bois de la Pénombre rempli de haine et d’un désir de vengeance : il tue sans discernement.


°
° °
°
Elle mit le précieux livre dans son sac à dos et pris alla trouver son Oncle qui pour une fois n’étais pas occupé !
Son Oncle lui fit signe de la suivre, dans une immense pièce située juste derrière eux.

« Bonjour ma Nièce tu as les traits tirés un peu ce matin, dis moi tout va bien ? »
Elle regarda son Oncle d’un air tendre et lui répondit :
« Bonjour mon Oncle, je vous ai apporté ceci ! »
Elle sortit le précieux livre de son sac et le lui tendit !
Bolvar prit le livre, et releva les yeux, « Ma chère Dunéä, je ne pouvais t’expliquer l’histoire de ta naissance, tes pas t’en menés jusqu’à elle, je suis fière de toi.[/i
]Bas « tu es bien la fille de Morgan Ladimore, je t’ai trouvée un jour seule errant du côté du Bois de la Pénombre, tu avais échappé aux massacres comme par miracle, et je t’ai recueillie.
Maintenant tu connais ton histoire »

Elle prit congés de son Oncle qui visiblement avait beaucoup à faire, et revint à l’auberge prendre du repos bien mérité, ces révélations l’ont épuisées
.


[i]Elle s'appelle désormais Dunéä Ladimore.

_________________
Dunéä Ladimore
---------------------

"Les ronces couvrent le chemin de l'Amitié quand on n'y passe pas souvent"
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 20 Aoû - 18:29 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Les rêves -> Les rêveurs Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
World of Warcraft phpBB template "WoWMoonclaw01" created by MOONCLAW/MAËVAH(EU-Sinstralis/EU-Illidan) (v1.05) - http://www.wowcr.net/templates
© World of Warcraft and Blizzard Entertainment are trademarks or registered trademarks of Blizzard Entertainment, Inc. in the U.S. and/or other countries. wowcr.net is in no way associated Blizzard Entertainment.
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com