Index du Forum

 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[RP/Quatre Tours] De nouveaux Locaux pour l'Ordre

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Les rêves -> Entre rêves et réalité
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Assahab


Hors ligne

Inscrit le: 16 Avr 2007
Messages: 10

MessagePosté le: Mer 22 Aoû - 08:27 (2007)    Sujet du message: [RP/Quatre Tours] De nouveaux Locaux pour l'Ordre Répondre en citant

[HRP]

Ce texte présente les raisons et les justifications RP officielles de l'implantation de l'Ordre des Quatre Familles dans deux lieux du jeu :
- La résidence de l'Aube d'Argent, dans le Quartier de la Cathédrale, à Hurlevent (En tant que Quartiers Officiels)
- Rempart-Du-Néant, dans les Terres Foudroyées (qui nous servira de base avancé et nous permettrai d'avoir un équivalent en jeu de certains lieux peuplés de notre forum.)

Bien évidemment, nous ne « monopolisons » pas ni ne nous approprions ces lieux, il s'agit simplement de leur donner une signification interne et externe pour tous les rôlistes interagissant avec la guilde et pour nous-même.

[/HRP]



« L'Ordonnateur Royal vous recevra dans quelques instants, Monseigneur Thivaël. Il vous recommande chaleureusement de prendre place et de goûter aux meilleures nicotianes de Kalimdor. »

Le valet présenta au Porteur de la Marque un petit coffret d'ébène qui charriait les effluves épicés d'un bon tabac et s'empressa d'en délier la courroie. L'écrin, doublé de soie rouge, contenait une pipe noire de bonne facture, bourrée et prête à l'emploi. Assahab accepta avec déférence, la tête inclinée, le visage aussi neutre qu'à son habitude. Bientôt, le rougeoiement délicat qui vibrait dans le fourneau étroit de sa pipe vint caresser les tapisseries luxueuses qui recouvraient l'ensemble de la vaste salle. Assahab observa distraitement les scènes qui y étaient représentées, récits de combats anciens ou de chasse banales. Il reconnut dans l'une d'entre elle une représentation de la ville de Strom, assiégée par des vagues de trolls écumants, noyée par les flèches et le feu. Au milieu de la file humaine qui se déployait le long des remparts, ondulante comme un serpent, braillante et ensanglantée, la figure du Roi légendaire du futur empire, entouré d'un globe de Lumière que rien ne savait percer. Curieusement, les Hauts-Elfes étaient complètement absents du tableau, comme si la volonté seul de Thoradin avait emporté la victoire. Le Grand Commandeur soupira. Cet oeuvre était ancienne, mais portait déjà les germes de la discorde. Les Haut-Elfes s'étaient progressivement retranchés vers Quel'Thalas et les échanges cordiaux avaient cessés rapidement.

Le Grand Commandeur n'eut pas le loisir de poursuivre sa réflexion, car le même valet se tenait devant la large porte qui donnait sur les bureaux de l'Ordonnateur, et l'appelait à se présenter devant Son Excellence. Il suivit l'homme, sans un mot et s'arrêta au milieu de la salle. Derrière le vaste bureau posé à l'arrière de la pièce circulaire bordée de colonnes se tenait un homme gras, de petite taille, aux joues rebondies. Sa lippe inférieure incroyablement charnue attirait immanquablement l'attention, au point d'en faire oublier un regard pétillant d'intelligence et de malice. Sa mise était impeccable, composée d'une chemise de soie brodée, boutonnée d'argent, qui descendait impeccablement sur un pantalon noir à large fond. Il se fendit d'un grand sourire à la vue de son visiteur et son visage disparut derrière ses lèvres. Assahab s'inclina profondément, buste en avant, poing sur le coeur, suivant la manière traditionnelle de l'Ordre. Il salua, d'une voix neutre.

« Mes plus respectueux hommages, Votre Excellence. Puisse la Lumière répandre ses bienfaits sur le Royaume et ses plus Hauts-Dignitaires.

- Je ne me ferai jamais à votre salut, répondit l'homme, boursouflé de bonhomie. Comment nommez-vous déjà cette curiosité qui fait sourire toute la cour ? L'Asthénie ? Non, bien sûr...

- L'Athimie, Votre Excellence. Elle est symbole d'honneur et volonté du rassemblement des Quatre Familles.

- Bien sûr, bien sûr... Vous le savez, ma bouche ne fait que répéter ce que mon oreille saisit dans quelques salons de la noblesse.

- Les Quatre Familles n'y sont pas en très bonne grâce, si je considère le nombre infime d'invitations qui m'arrivent.

- Eh bien, cela vous étonne-t-il ? L'on ne peut servir à la fois la Noblesse, et le Peuple, il faut choisir son camp. Vous avez préféré les tavernes de la Vieille Ville aux réunions de tout ce qu'Hurlevent compte de bon goût. Certains vous en tiennent rigueur, tout naturellement. Mais ce petit jeu d'intérêts ne doit pas vous surprendre, j'en suis sûr. Votre « Plume » doit être aguerrie aux fourberies depuis vos tractations avec certains Sin'Dorei pour obtenir une alliance hypothétique. Vous y avez gagné vos galons de traître et d'opportuniste dans la plupart des baronnies du Royaume.

- Je ne requiers que l'unique appui de sa Majesté et son assentiment pour notre oeuvre.

- Et La Lumière seule sait comment, vous l'avez ! Vous l'avez! Là où la plupart des gens influents lui recommandent sans relâche de raser enfin Orgrimmar et d'en finir avec la Horde, il s'attache lui à une Trêve qu'il n'a même pas signée lui-même. Certains y voient la clairvoyance d'un futur grand homme, d'autres l'immaturité d'un enfant ignorant. Les premiers se comptent sur la moitié des doigts d'une main, les seconds sont légion. Mais assez, vous subissez ces rengaines à chacune de nos rencontres. Venons-en au fait ! Si votre visite avait pour but une simple discussion courtoise, votre cher Pasicale se serait présenté en personne pour me l'annoncer. Mais la lettre très officielle et cachetée par les soins de votre Intendance qui m'est arrivée ce matin, sollicitant audience, m'indique qu'il me faut me préparer à défendre avec fougues les caisses du Trésor Royal devant vos assauts. Prenez place, et causons.


Les deux hommes s'inclinèrent, et chacun alla s'installer à sa place, le Grand Ordonnateur derrière son bureau, le Grand Commandeur sur l'une des chaises disposées en demi-cercle en face de celui-ci. Enfin, ils s'adressèrent un sourire amical. Assahab estimait cet homme, fin négociateur et défenseur acharné du Roi, à une époque ou beaucoup cherchaient à supplanter le jeune monarque ou à profiter de sa faiblesse. Son action avait permis à l'Ordre de disposer de locaux lorsque les derniers Pairs de l'Ordre, fuyant l'horreur des ruines de Lordaeron étaient arrivés à Hurlevent, quelques années auparavant.

La paume de l'Ordonnateur Royal s'ouvrit et incita calmement le Porteur de la Marque à exposer le motif de sa visite.

« Il me faut avant toute chose saluer et louer encore une fois la bonté et la sagesse de Votre Excellence et de Sa Majesté, qui ont su ouvrir les portes à notre Ordre mourant et lui offrir un toit, et des locaux pour subsister, puis pour renaître. A tout jamais, les Quatre Familles vous sont redevables de ces bienfaits, et c'est en votre nom que nos Epées se lèvent, c'est en votre nom que nos diplomates forgent avec patience le fourreau d'une Alliance qui sauvera les Royaumes de l'Est et brisera la Légion Ardente. La réouverture de la Porte des Ténèbres a été cause de beaucoup de troubles, et nous a plongés dramatiquement au sein d'une guerre pour laquelle nous n'étions pas encore prêts. Seuls l'héroïsme et la vaillance de ceux qui ont posé pied en Outreterre nous ont valu de contenir les assauts des Seigneurs de l'Effroi qui se pressent au seuil de notre monde. Aujourd'hui, je viens vous annoncer que les armées des Quatre Familles sont prêtes enfin à apporter leur plein concours à ces luttes. Nos armées alliées y gagneront une force dont on ne saurait se passer en des temps si sombres. Cependant, nous sommes pour l'instant confinés à Hurlevent, bien loin des lieux des combats, et notre action s'en ressent fortement. Je sollicite donc, auprès de Sa Majesté, d'obtenir en quelque endroit proche de la Porte des Ténèbres un emplacement pour maintenir nos soldats en garnison, rapprocher nos arcanistes de leurs objets d'étude et augmenter les capacités d'action de la Plume. »

- Et je suppose que vous avez une idée précise en tête, n'est-ce pas ?

- Nous souhaitons demander à Votre Excellence d'intercéder auprès des dignitaires du fortin de Rempart-Du-Néant, afin qu'une partie de leurs locaux nous soient gracieusement prêtés, dans le strict cadre de nos opérations bien entendu, et avec une garantie complète de non-ingérence dans leurs affaires. Bien au contraire, nous sommes tout à fait disposés à mettre toutes nos forces à leur service en gage de gratitude.

- Vous demandez beaucoup, Monseigneur Thivaël et j'ai dans les oreilles un écho similaire qui me revient. Vous m'aviez exposé il y a quelques années déjà la nécessité pour les Quatre Familles de se retrouver près de la caserne. Cela ne fut pas facile à obtenir. Nous avions néanmoins accédé à vos souhaits. Mais voilà que vous sollicitez un poste avancé, en plus de vos Quartiers généraux, voilà qui est trop pour un seul Ordre. Les nobles me tiennent déjà rigueur de notre premier accord. Une seconde session de ce type serait vue comme un véritable affront, en ces périodes ou nous réquisitionnons leurs biens pour l'effort de guerre. Allons, je ne veux pas risquer une fronde. Il vous faudra trouver autre chose.


Le Porteur de la Marque se para d'un fin sourire auquel répondit bientôt la vague bourrue des lèvres du Grand Ordonnateur.

- Je pense qu'il existerait un moyen parfaitement convenable de satisfaire tout le monde. Puisque l'on vous tient rigueur de notre présence dans la Vieille Ville, ce qui est au demeurant fort curieux tant les bonnes moeurs la contournent, il vous suffira simplement de nous expulser.

- Vous expulser ?
Le Grand Ordonnateur haussait le sourcil, et semblait pour la première fois totalement surpris.

- La majeure partie de nos troupes sont déjà déployées en Outreterre, nos érudits parcourent le monde et nos diplomates dorment rarement sur leur couche. En conséquence, les locaux magnifiques qui nous ont été attribués sont bien trop grands, et pratiquement vide à toute heure du jour. Quelques salles officielles où placer notre Intendance, notre Chancellerie et mes propres bureaux suffiraient. Expulsez l'Ordre, et assignez-lui des locaux plus petits à Hurlevent même. La noblesse y verra un signe fort et en sera suffisamment contentée pour consentir à la présence des Quatre Familles dans les murs d'une cité militaire impropre et éloignée, comme Rempart-Du-Néant.

Le Grand Ordonnateur éclata de rire, et son poing vint heurter la table.

- Il se pourrait même qu'après une telle déconvenue on vous regarde avec pitié et qu'on vous invite à nouveaux, vous croyant en disgrâce.

- Cela serait bien l'unique inconvénient de ce plan.

- Bien, s'il ne s'agit que de vous expulser, cela prendra à peine quelques jours, le temps de faire signer l'édit royal. Rempart-Du-Néant ne sera pas mécontent de voir arriver du renfort, même s'il lui faut l'abriter, et pour vos locaux officiels, il me semble que ceux de l'Aube d'Argent, dans le Quartier de la Cathédrale sont actuellement entièrement vides. Cela vous conviendrait-il ?

- Cela irait bien au -delà de toutes mes espérances, Votre Excellence.

- En ce cas, mettons nous au travail. Vous imaginez fort bien le nombre phénoménal de documents qu'il me faudra remplir...

- Je vous exprime ma plus profonde gratitude à cet égard. Une pile de papier blesse aussi sûrement la patience d'un homme qu'une Epée affûtée tranche une brindille. Puisse la Lumière guider vos pas.


Assahab s'était relevé, et avait prit congé rapidement. Le valet le retrouva devant la porte de l'Antichambre, le visage aussi neutre qu'à son habitude, et le raccompagna docilement vers la sortie.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 22 Aoû - 08:27 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Alcidias
Membres du conseil

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mai 2007
Messages: 90

MessagePosté le: Mer 22 Aoû - 10:30 (2007)    Sujet du message: [RP/Quatre Tours] De nouveaux Locaux pour l'Ordre Répondre en citant

Belle négociation.

Rempart du Néant est un lieu que je trouve fascinant, tache de lumière au milieu d'une nuit d'autant plus oppressante que les éclairs la déchire sans fin. l'autre nuit, après avoir traversé le sinistre Defilé de Deuillevent et l'inquiétant Marais des Chagrins, je me suis aventuré seul et pour la première fois dans les terres foudroyées. Quand j'ai enfin atteint la citadelle, épuisé et hypnotisé par l'endroit, j'ai décidé d'y passer la nuit malgré l'absence d'auberge et me suis donc couché par terre dans un donjon, enroulé dans ma cape, sous le regard intrigué et moyennement accueillant des gardes.

Réjouissons nous donc de ce pas réalisé par les Quatres Tours vers la réalisation de leur quête, et de l'occasion qu'elle nous fournit de trouver un lieu ami aux confins du monde!
_________________
Alcidias Felgreen

Vols, Assassinats et Travail du Cuir.
Discrétion et qualité assurées
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:54 (2018)    Sujet du message: [RP/Quatre Tours] De nouveaux Locaux pour l'Ordre

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Les rêves -> Entre rêves et réalité Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
World of Warcraft phpBB template "WoWMoonclaw01" created by MOONCLAW/MAËVAH(EU-Sinstralis/EU-Illidan) (v1.05) - http://www.wowcr.net/templates
© World of Warcraft and Blizzard Entertainment are trademarks or registered trademarks of Blizzard Entertainment, Inc. in the U.S. and/or other countries. wowcr.net is in no way associated Blizzard Entertainment.
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com